comment Add Comment

Prodije, une réalité dans 4 grandes villes de Côte d’Ivoire

Acteur incontournable de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire, le Projet d’Incubateur pour Jeunes Entrepreneurs (PRODIJE) est désormais opérationnel à Abidjan et à l’intérieur du pays.

En effet, depuis le 22 septembre 2017, tous les microcentres à travers le pays sont ouverts. Les 4 villes ciblées pour la phase pilote du projet que sont Abidjan, Bouaké, San-Pedro et Korhogo accueillent les bénéficiaires de ces localités, sous l’encadrement de l’AGEFOP et la supervision de l’équipe de gestion du projet.

La vie des microcentres

Un microcentre est un site qui héberge les bénéficiaires du projet le temps de la formation théorique et pratique. Le projet PRODIJE en compte au total 08 d’une capacité d’accueil de 25 places chacun.

Les entrepreneurs sont orientés dans les différents microcentres du pays selon leur secteur d’activité et la zone d’implantation de leur activité.

Un microcentre est tenu par 2 relais formateurs préparés et encadrés par le réseau Germe.  Ces relais formateurs sont chargés de l’encadrement et de la formation intensive des bénéficiaires de PRODIJE qui s’étale sur une durée cumulative totale de l’ordre de 06 mois. Le but étant de les aider à monter un plan d’affaires réaliste et bancable.

Ainsi, le microcentre du :

  • Lycée Technique de Yopougon reçoit les entrepreneurs potentiels qui exercent dans l’Agroalimentaire ;
  • Collège d’Enseignement Technique Commercial (CETC) accueille les entrepreneurs potentiels qui exercent dans la Distribution ;
  • Collège d’Enseignement Technique Industriel (CETI) héberge les entrepreneurs potentiels qui exercent dans l’Industrie et les Bâtiments et Travaux Publics ;
  • Centre de Promotion des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (CPNTIC) accueille les bénéficiaires qui exercent dans les Technologies de l’Information et de la Communication ;
  • Collège d’Enseignement Technique de Bouaké ; du Lycée Technique de San-Pedro et du Centre de Formation Professionnelle de Korhogo sont multisectoriels. Ils reçoivent les entrepreneurs potentiels de tous les secteurs d’activité.

Le microcentre de la CGECI héberge les promoteurs déjà en activité aussi appelés entrepreneurs.

Des promoteurs sélectionnés en toute transparence pour participer au projet

Pour la sélection des bénéficiaires de PRODIJE, la CGECI a fait appel à plusieurs parties prenantes reconnues pour leur sérieux et leur expertise dans le domaine de l’entrepreneuriat. Il s’agit notamment de la Chambre Nationale des Métiers de Côte d’Ivoire (la CNMCI) ; l’Agence Emploi Jeunes (AEJ) et le Centre de Gestion Agréé (CGA).

Groupe de travail – atelier de sélection PRODIJE

Réuni au cours de plusieurs ateliers, le Comité de Sélection ainsi décrit a dépouillé et analysé les dossiers de candidature reçus à l’issue des appels à projet publiés dans la presse et/ou sur internet (les sites web de PRODIJE et de la CGECI).

C’est donc en toute transparence que le Comité a retenu, sur un objectif de 400 bénéficiaires, 426 promoteurs dont 35% de femmes, soit 149 promotrices. Tous les bénéficiaires sont âgés de 16 à 35 ans.

Un processus exigeant pour des entrepreneurs motivés

Conscient des obstacles inhérents à l’activité entrepreneuriale en général et à l’environnement ivoirien en particulier, PRODIJE s’exécute suivant un mécanisme d’incubation qui se décline selon les étapes ci-dessous :

  • La sélection des promoteurs ;
  • La formation théorique et pratique ;
  • L’intermédiation financière (peaufinage des plans d’affaires et mise en relation avec les structures de financement)
  • Le remboursement du prêt / suivi post financement.
M. Bamba du CETI avec l’AGEFOP, les relais formateurs et la délégation de PRODIJE

Ce mécanisme ambitionne de construire des entreprises pérennes qui contribueront à la réduction du chômage et à l’amélioration des conditions de vie des populations vivant en Côte d’ivoire, d’où le déploiement de PRODIJE à Abidjan, Korhogo, Bouaké et San-Pedro.

Enthousiastes et impatients de mettre en œuvre leurs idées d’affaires, les jeunes ont investi les microcentres où ils ont été affectés dès leur ouverture.

Heureux de les accueillir et d’une même voix, l’équipe de gestion du projet, son partenaire technique (L’AGEFOP) et les Responsables des établissements hôtes ont demandé aux promoteurs de s’engager fermement à suivre le processus d’incubation.

Quelques bénéficiaires du projet PRODIJE en activité